mercredi 16 décembre 2015

Agression et journalisme imaginaires à Aubervilliers

L’enseignant d’Aubervilliers qui avait prétendu avoir été victime, lundi 14 décembre au matin, d’une agression au cutter, a reconnu dans l’après-midi que celle-ci était imaginaire. Entre-temps, l’emballement médiatique qui a accompagné cette « information » a, de son côté, été bien réel. Une nouvelle démonstration d’un journalisme de meute qui, à la recherche du moindre événement susceptible de faire le « buzz », est prêt à reprendre la moindre information et à la monter en épingle, sans prendre la peine de la vérifier.

Lire la suite ici. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés. Faites preuve de patience... Les commentaires injurieux ou à caractère raciste ne seront pas publiés.