mardi 14 janvier 2014

Grâce à « l’affaire Dieudonné », on ne confondra plus antisémitisme et antisionisme

Grâce à la récente « affaire Dieudonné », lamalgame entre antisionisme et antisémitisme n'a plus lieu d’être. Les choses sont en effet désormais claires, et c’est peut-être le seul élément positif du bilan de la tragique séquence politique que nous venons de vivre. Plus jamais on ne confondra l’antisionisme, entendu comme une critique politique des fondements, des structures et de la politique de l’État d’Israël, et l’antisémitisme, entendu comme la haine des Juifs. Plus jamais on ne sous-entendra que l’opposition au sionisme, position politique discutable mais légitime, dissimule en réalité un rejet, purement raciste, des Juifs en tant que Juifs. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés. Faites preuve de patience... Les commentaires injurieux ou à caractère raciste ne seront pas publiés.